• cressi
  • aqualung
  • hollis
  • mares
  • beuchat
  • OCEANIC
  • SCUPA
  • SEAC SUB
stop mérou
mardi, 13 novembre 2012 13:10

la surpression Pulmonaire

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

si pour une raison quelconque (peur, panique ,contact de l’eau avec le larynx )la glotte subit une contraction et se bloque ,l’air emprisonné ne peut accordes son volume et la pression ambiante.si la personne remonte, l’augmentation du volume peut devenir suffisamment importante pour entrainer une surpression pulmonaire (déchirement des poumons) .dans un premier temps il y aura une distension des
alvéoles pulmonaires.pui rupture des alvéoles et déchirure des poumons.

 La surpression pulmonaire est parmi les barotraumatismes l’accident le plus fréquent surtout chez les plongeurs débutant et celui qui provoque les plus graves lésions. Les séquelles sont très graves : complications respiratoires, troubles neurologiques, etc...

La variation de pression est la plus importante dans la zone des 10 mètres puisque la variation double (cf la page sur les barotraumatismes). Le plongeur doit donc expirer plus qu’il n’inspire pendant la remontée surtout à l’approche de la surface et surtout ne pas faire d’apnée.

 

Les raisons peuvent être diverses :


· méconnaissance
· crise d'asthme
· malformation anatomique
· anxiété
· remontée panique
· manoeuvre de Vasalva à la remontée
· inhalation d'eau
· détendeur en panne


Symptomes


*Douleur (distension), douleur vive et brève (déchirure)
* difficulté à respirer, sensation de suffoquer ,Toux, crachat de
sang, difficultés à se ventiles, arrêt ventilatoire
*Air sous la peau au niveau de cou et épaules( emphysème souscutané)
*Perte de sensibilités, motricité droite ou gauche
*Arrête cardiaque, mort

Traitement
· déséquiper et sortir la victime de l'eau
· allonger la victime, les jambes relevées
· entreprendre immédiatement une inhalation d'oxygène pur
· Prévenir les secours, administrer les soins de première urgence (bouche à bouche ,massage cardiaque
)
Prévention
· apprendre à plonger
· laisser un libre jeu à la respiration et surtout à l'expiration lors de la remontée
· ne jamais passer son embout à un plongeur en apnée
· rester maître de sa remontée même si elle doit être rapide
· Ne jamais bloque sa respiration en plongée, expirer à la remontée, laisser libre le passage de l’air.

Lu 4475 fois Dernière modification le mardi, 13 novembre 2012 13:28