• cressi
  • aqualung
  • hollis
  • mares
  • beuchat
  • OCEANIC
  • SCUPA
  • SEAC SUB
stop mérou
dimanche, 30 décembre 2012 19:27

l'indienne

Dans la chasse à l'indienne, c'est au chasseur de surprendre le poisson et non l'inverse !

On l'appelle aussi chasse à la volée, c'est une variante de l'agachon. La chasse à l'indienne est la technique de chasse la plus naturelle pour le débutant. Elle consiste à tirer le poisson de rencontre à la volée, d'un tir instinctif. Elle peut se pratiquer de la surface, en descendant, au fond ou à la remontée.

Cette chasse demande des réflexes. Dans cette rencontre surprise entre l'homme et le poisson, ce dernier à une capacité de réaction plus rapide : coup de queue, = fuite instantanée. Il faut donc anticiper, être toujours prêt à tirer, en ayant l'arbalète pointée vers l'endroit où l'on peut découvrir ou voir surgir un poisson. Il est difficile lorsqu'on débute d'ajuster un tir sur un poisson fuyant. Avec l'expérience on apprend à viser devant.

dimanche, 30 décembre 2012 19:24

la coulée

Écrit par

Difficile à acquérir, la technique de la coulée est sans doute l'approche la plus naturelle du poisson, celle

qui connaît le moins de variante mais dont la réalisation n'a rien de simple contrairement aux apparences. La coulée c'est la maîtrise du mouvement.

Bien avant d'explorer les trous et encore moins d'avoir l'idée de se poser au fond en attend

ant le poisson, le chasseur débutant pratique la coulée ce qui lui permet d'observer le milieu. Bien qu' instinctive, cette méthode ne s'adapte pas à toutes les conditions et tous les poissons.

Vidéos similaires

dimanche, 30 décembre 2012 19:16

Agachon

Écrit par

Le poisson, vous l’avez remarqué, est curieux. L’agachon, probablement inventé sur

la Côte d’Azur ou à Marseille dans les années 40, a été sans cesse perfectionné. Les Méditerranéens ont tous leur petit secret qui fait la différence. Cette technique s’est imposée comme la plus efficace en pleine eau. Il existe des variantes, mais toutes reposent sur une excellente apnée avec beaucoup de finesse et de précision. On peut même dire que l’agachon est devenu une passion pour certains d’entre-nous.

 Dans le premier cas on est supposé chasser les sars, les loups, les saupes, les dorades, les mulets, etc ... Dans l’autre cas se sont les sérioles, les dentis, les gros sars et en général des poissons de grande taille.